lundi 15 septembre 2014

Témoignage sur les options binaires


Je  vous  suggère  d'opposer  ce  que  vous  trouverez  ci  dessous  en  saisissant "OPTIONS BINAIRES"  sur  un  moteur  de  recherche  au  témoignage d'un de mes clients qui explique les tenants et aboutissants.

extrêmement   révélateur  de  cet   appât  pour  débutant





Gain, bonus, et test des courtiers. Jusqu'à 85% de profit !!!!!




Le 1er dépôt doublé jusqu'à 4000€. Trading Option Binaire autorisé AMF !!!!!!



Option Binaire | Comment Faire $500 En Moins D'une Heure !!!!!

 


Robot de trading d'option binaire, Plus performant que les traders !!!!

 


Logiciel de trading option binaire  Un signal gagnant toutes les 5min  !!!!

 

et  maintenant le témoignage de mon client livré tel quel :

 


Ne cédez pas aux sirènes des options binaires

Cet article, écrit avec le recul et l’expérience, me donne l’occasion de souligner les dangers de traiter les options binaires face à l’avantage indiscutable de passer au trading discrétionnaire sur CFDs.


Comme beaucoup, j’ai cédé à l’attrait de publicités sur internet vantant la facilité des options binaires à générer des gains rapides et importants. Je n’avais alors aucune connaissance dans le domaine de la bourse et ne savait même pas ce qu’était un chandelier.

Après quelques recherches - étant par nature prudent - j’ai ouvert un compte chez un broker agréé AMF avec un capital de total de 2000€ crédité en plusieurs fois et que je pouvais me permettre d’engager. Bien évidemment, sans aucune connaissance technique de la bourse, de l’analyse technique et du chartisme, ne me basant que sur l’aspect visuel d’une courbe montante ou descendante et sur « l’instinct », ce capital a été très rapidement intégralement perdu. D’autant que, comme tout novice, je multipliais les trades pour me refaire. Il y a là un premier piège psychologique dans lequel tombe tout trader débutant : essayer de se refaire à tout prix.

Le deuxième piège - que je n’ai heureusement pas vécu, mais la toile regorge de témoignages en ce sens - est la recapitalisation du compte sous la pression des chargés de clientèle. En effet, certains brokers n’hésitent pas à harceler le client à réessayer, à recréditer le compte, à les persuader qu’ils n’ont connu qu’un épisode de malchance et qu’ils vont finir par y arriver et gagner. Inutile de dire que beaucoup cèdent à la tentation et finissent par perdre leurs économies. Je trouve le procédé particulièrement criminel.


Avec le recul et malgré l’amertume due à cet échec coûteux, je ne peux pourtant pas dire que les options binaires soient une arnaque (je parle du produit, pas de certains brokers peu scrupuleux), même si n’on n’est pas loin de l’attrape-pigeon. Il s’agit en fait techniquement d’un produit financier à haut risque, extrêmement difficile à maîtriser et dont l'espérance de gains est quasi nulle en raison du pourcentage élevé (70%) de réussite nécessaire pour espérer être gagnant sur le moyen terme. On pourrait également trouver discutable le fait de laisser un produit si risqué accessible au public lambda non initié. J'ai personnellement perdu parce que j'ai succombé à l'addiction de ce que l’on peut au final appeler un jeu de hasard et n'ai n'ai pas eu le courage de tout arrêter lorsqu’il le fallait.

Mais, j’étais en même temps tombé sous le charme des graphes, de l’analyse technique et du chartisme. Une passion était née et je ne voulais pas rester sur cet échec. J’ai donc tout repris à zéro et me suis mis à étudier très sérieusement, avec les bons outils et les bons livres. Avec l’aide et sur les conseils d’un trader très expérimenté, je me suis alors penché sur les CFD et le trading discrétionnaire. Et là, le danger - la non rentabilité - des options binaires et l’intérêt indiscutable des CFDs sont apparus très clairement.


J’ai pris ma calculatrice et me suis mis à faire les comptes : j’avais donc perdu 2000€ avec les options binaires. Avec ces 2000€, j'aurais pu commencer à trader sur CFDs avec de petits lots. J’ai alors calculé que pour gagner avec les options binaires, il fallait 70% de trades gagnants pour commencer à être en positif. C'est colossal quand on y réfléchi objectivement. Il fallait donc gagner au minimum sept fois sur dix pour dégager un gain. Essayez d’obtenir ce résultat au lancer de dés ! C’est mission quasi impossible. Avec les options binaires, il s’agit pourtant bien de cela, quoi que vous puissiez entendre ou lire sur internet.

Je suis donc passé définitivement au trading discrétionnaire après un très gros travail tant sur l’analyse technique et chartiste que sur la psychologie du trading. La psychologie étant, j’en suis maintenant convaincu, la vraie variable qui fait la différence entre un trader perdant et un trader gagnant, mais c’est là un autre sujet.

Pour en revenir au trading sur CFDs et contrairement aux options binaires, ce n'est pas la quantité de trades gagnants qui importe, mais le ratio entre le risque engagé et le rendement attendu. Par exemple, je n’engage une position de 50€ que si les probabilités de percevoir 50€, 100€ ou 150€ sont optimales, donc un ratio risque/rendement situé entre 1 et 3. On appelle cela le Ris/Reward. Avec des trades comportant un R/R de 3, je peux donc mathématiquement me permettre de ne gagner qu’une fois sur trois, tout en ne perdant pas d'argent, alors qu’avec les options binaires, mon capital aurait été lessivé. De plus, avec les CFDs, on peut gérer la notion de temps : je peux sortir de ma position à n’importe quel moment, que je sois en perte ou en gains. Avec les options binaires, pour un trade à échéance de 20 minutes par exemple, une fois le trade posé, vous ne pouvez qu’attendre l’issue du timing et risquer de voir votre trade gagnant au bout de 15 minutes pour le voir ensuite repasser perdant deux minutes avant la fin de l’échéance. Avec le trading discrétionnaire, vous auriez pu clôturer le trade au moment où il était gagnant.

Après ces quelques explications simples - et qui mériteraient un développement bien plus large - j’espère que vous avez mieux compris l’avantage à passer directement au trading discrétionnaire sur CFDs sans passer par la case options binaires. Il n’est jamais trop tard !



Pour finir, un petit exemple comme j’en trade tous les jours et qui pourrait convaincre ceux qui veulent franchir le pas de l'Option Binaire vers le trading sur CFDS :

Je regarde le DAX ce matin à 8h25 environ, apparaît un très beau gap haussier plein de promesses, j'entre à l’achat dans la seconde, 0,15 lot, je fais un suivi de tendance pur, je re-rentre 2 fois à 0,15 lot, le tout pour un engagement de capital total de 194€. Je clôture les trois trades à à 09h20, tous gagnants. Résultat en 55 mn? 108€ + 277€ + 316€. Total 701€ de gains pour une position globale engagée de 194€.

Avec ces 194€ en options binaires, j'aurais dû jouer combien de fois et avec quel taux de réussite pour espérer gagner ces 701€ ? À vos calculettes….

 

N.B. Les  commentaires  ne  sont  pas  autorisés.....